aucun commentaire pour l'instant

Piste de Prière du Mercredi 15 Mars 2017

«Celui qui veut devenir grand sera votre serviteur »

Textes à lire : Jr 18,18-20 ; Ps 31(30) ; Mt 8,17-28

 [accordion]
[acc_item title= » Lecture :« ] 

Aujourd’hui, nous persévérons sur le chemin de Carême avec le prophète Jérémie qui exhale une sorte de plainte devant Dieu dans la 1ère lecture. Situons ce texte dans son contexte afin de mieux le comprendre. Le ministère de Jérémie en effet, se divise en trois grandes périodes : sous le roi Josias (604-609), sous le roi Joaquim (609-598) et sous le roi Sédécias (597-587). C’est surtout sous le règne de Joaquim que le prophète va passer la période la plus douloureuse de sa vie, parfois appelée son Gethsémani. Pendant cette période, il fait le procès des institutions et attaque les fausses sécurités du peuple (Jr 7-20). Sa prédication contre le Temple (Jr 7,1-15) choque une multitude et fait de lui l’ennemi du roi, des magistrats, des prêtres et des « prophètes ». C’est certainement de ces gens dont il parle lorsqu’il affirme : « Mes ennemis ont dit : « Allons, montons un complot contre Jérémie… » (v. 18).  Mais on peut se demander, pourquoi monte-t-on un complot contre cet homme de bien qui a passé toute sa vie à intercéder pour son peuple (Jr 18,20 ; Jr 42,2) et à lui transmettre la Parole de Dieu? Autrement dit, comment peut-on rendre le mal pour le bien ?  La persécution, la haine, la souffrance et la croix semblent être le lot réservé aux envoyés de Dieu et aux prédicateurs de la Bonne Nouvelle (Si 2,1; Mt 10, 17-18). Le Fils de Dieu, venu pour sauver les hommes (Jn 3,16), est mort crucifié par ces mêmes hommes.

L’Évangile d’aujourd’hui revient sur cet aspect, en nous montrant que Jésus est venu servir et souffrir ainsi que l’avait entrevu le prophète Isaïe (Is 53,12). Mais son sacrifice est libérateur pour une multitude appelée à constituer son Royaume (v. 28). Ce Royaume dans lequel on ne devient grand qu’en se faisant serviteur et en participant aux souffrances du Maître.

 [/acc_item]
[acc_item title= »Méditation : »]

Tandis que le monde nous apprend que  le plus grand c’est celui qui est riche, celui qui a le pouvoir et celui qui donne des ordres, Jésus nous prêche un Évangile contraire et stupéfiant : «Celui qui veut devenir grand sera votre serviteur ». Une telle affirmation peut nous scandaliser, simplement parce que nous voyons notre personnalité menacée et diminuée. Nous sommes habitués à être servi, à commander et à donner des ordres. Mais aujourd’hui, le Christ veut renouveler notre mentalité (Cf. Rm 12,2), en nous enseignant une conception nouvelle de la grandeur consistant à perdre notre  « Moi », pour nous mettre au service des autres. C’est une croix à porter et en même temps un « qui perd gagne » (Cf. Mt 16,24-25). Précisons que l’appel au service s’adresse à tout baptisé. Par le baptême, nous devenons disciples du Christ, et en tant que tels, nous sommes invités à reproduire sa même vie.

 [/acc_item]
[acc_item title= »Prière : « ]

Je te demande pardon Jésus pour mon orgueil ; car en proie aux désirs de grandeur, je suis incapable de suivre ton exemple de serviteur. Je m’inscris aujourd’hui à ton école d’humilité pour que tu m’apprennes à m’abaisser pour servir.

 

[/acc_item]

[acc_item title= »Action : »]

Les yeux fixés sur le Christ Serviteur, vis cette journée dans une attitude de service. Efforce-toi à rendre service à ton subalterne, à ton employé(e) ou à ton enfant.

[/acc_item]

[/accordion]

Poster un commentaire