aucun commentaire pour l'instant

Piste de Prière du Mercredi 12 Avril 2017

Mercredi SAINT

« Le Fils de l’homme s’en va selon qu’il est écrit de lui »

Textes à lire : Is 50,4-9 ; Ps 69(68) ; Mt 26,14-25

 [accordion]
[acc_item title= » Lecture :« ]

Nous nous sommes rendus à la veille du Triduum Pascal qui est le sommet de la semaine sainte. Dans la première lecture, nous lisons le troisième chant du serviteur alors que l’Évangile est un fragment du récit de la passion selon saint Mathieu, centré sur le complot de Judas de trahir Jésus au prix de trente pièces d’argent. Hier déjà avec saint Jean, nous avons médité sur cette trahison de Judas et aujourd’hui  saint Mathieu nous livre l’esprit avec lequel nous devons comprendre la passion mort-résurrection de Jésus. Comme l’indique Jésus lui-même, sa passion, mort-résurrection n’est que l’accomplissement des Écritures, d’où il affirme : « Le Fils de l’homme s’en va selon qu’il est écrit de lui » (Mt 26,24a). Cette parole nous fait voir clairement que le Christ n’est nullement  surpris devant tout ce qui arrive. Lui-même a maintes fois prédit sa passion, mort-résurrection (Mt 16,21;17,22 ; 20,18). D’ailleurs les hommes n’auraient aucun pouvoir sur lui si cela ne leur avait été donné d’en haut (Cf. Jn 19,11). La vie de Jésus prend  désormais une autre direction, une direction placée sous le signe de l’amour du Seigneur avant tout.

Il faudrait aussi considérer ce que Jésus dit par la suite : « mais malheur à cet homme-là par qui le Fils de l’homme est livré ! Mieux eût valu pour cet homme-là de ne pas naître !» (Mt 26,24b). Loin d’être une sentence de condamnation, il s’agit d’une expression de lamentation à caractère tragique. C’est la douleur de voir un fils de Dieu(Judas) rompre avec lui et ses frères, et se prêter aux actions de ceux qui se dressent en ennemis du Fils de Dieu. Et pour être plus clair, ce n’est que malheur le fait de collaborer aux œuvres du Mauvais et de s’associer aux détracteurs du royaume de Dieu.

Et comme il vint pour donner sa vie  pour la vie des hommes, il se fera ce disciple fidèle en qui la  Parole et l’action de Yahvé s’accomplit sans qu’il ne regimbe. Pour cela, il va adopter l’attitude de non-violence, confiance et d’abandon à         Dieu face aux mépris, violences, rejet et  brutalités de ses adversaires ; car, il sait que le Seigneur va toujours venir à son aide pour le défendre (Cf. Is 50,4-9).

C’est dans ce même champs que les paroles du Psalmiste s’appliquent même à Jésus : « l’insulte m’a broyé le cœur, le mal est incurable ; j’espérais un secours, mais en vain, des consolateurs, je n’en ai pas trouvé. A mon pain, ils ont mêlé du poison, quand j’avais soif, ils m’ont donné du vinaigre…Mais je louerai le nom de Dieu par un cantique, car le Seigneur écoute les humbles, il n’oublie pas les siens » (Ps 68,21-22.31.34).   Nous rendons-nous compte, c’est pour que nous retrouvions notre dignité d’enfant de Dieu perdu à cause de nos révoltes et nos péchés que Jésus va endurer l’épreuve de la croix sans plainte jusqu’à la mort !

[/acc_item]
[acc_item title= »Méditation :« ]

La volonté de Dieu qui veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance du Christ ne peut pas se réaliser aux dépens des oppositions, adversités et souffrances. Pourquoi ne suivons pas l’exemple du Christ, toujours convaincu que Dieu lui viendra en aide et sera son défenseur?

[/acc_item]
[acc_item title= »Prière : « ]

« Si encore un ennemi m’insultait, je pourrais le supporter ; si contre moi s’élevait mon rival, je pourrais me dérober. Mais toi, un homme de mon rang, mon ami, mon familier, nous savourions ensemble l’intimité… » (Ps 54,13-14). Seigneur, donne-moi de mourir à une vie de traître pour ressusciter à une vie d’intimité avec toi !   

[/acc_item]

[acc_item title= »Action : »]

Si possible, recours au sacrement de la réconciliation après un moment de préparation.

[/acc_item]

[/accordion]

Poster un commentaire