aucun commentaire pour l'instant

Piste de Prière du Mardi 27 Juin 2017

«Tout ce que vous voudriez que les autres fassent pour vous… »

Textes à lire : Gn 13,2.5-18 ; Ps 15(14) ; Mt 7,6.12-14

 [accordion]
[acc_item title= » Lecture :« ]

  Le texte de l’Évangile qui nous est proposé aujourd’hui expose une magnifique conclusion du sermon sur la montagne. Ainsi Jésus commence par affirmer le caractère absolu, incorruptible et salvifique de ses enseignements. Pour cela, il les compare à des perles ou quelque chose de sacrée. D’où, inutile de les donner à des personnes qui ne peuvent pas en mesurer la valeur : « Ne donnez pas aux chiens ce qui est sacré, ne jetez pas vos perles devant les porcs, de peur qu’ils ne les piétinent… » (v. 6). Et nous, apprécions-nous les enseignements de Jésus à sa juste valeur ? Est-ce que nous ne les piétinons pas et récriminons ensuite contre Jésus ?

Ensuite Jésus  établit la règle d’or qui doit orienter toutes nos relations humaines : « Tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le vous-mêmes pour eux : voilà la loi et les prophètes » (v. 12).Cette règle fonde l’amour mutuel comme le ciment de la fraternité humaine qui se veut expression et témoin de l’amour de Dieu. En fait, l’apôtre de l’amour nous enseigne clairement que : « Si quelqu’un dit : ‘‘J’aime Dieu’’ et qu’il déteste son frère, c’est un menteur : celui qui n’aime pas son frère, qu’il voit, ne saurait aimer le Dieu qu’il ne voit pas » (1Jn 4,20). Par conséquent, plutôt que de nous juger et nous condamner les uns les autres, nous devons cultiver, fut-il au prix de sacrifices, l’amour les uns pour les autres, sans faire de différences. Nous avons reçu du Christ, non pas un esprit de mépris et de haine, mais l’Esprit d’amour et de fraternité. Sur ce, sommes-nous vraiment conduits par l’Esprit d’amour dans nos relations ?

Par ailleurs, le Christ recommande : « Entrez par la porte étroite… »(vv. 13-14). Or, lui-même dit encore : « Moi, je suis la porte. Si quelqu’un entre par moi, il sera sauvé » (Jn 10, 9a). Entrer donc par la porte étroite, c’est accepter de passer par le Christ pour parvenir au salut. En effet, pas de Vie, pas de bonheur ou de salut en dehors du Christ. Et Jésus encourage les siens à choisir son Évangile ou l’Évangile de vie plutôt que l’évangile du monde ou l’évangile de la mort ; à choisir la droiture, la justice plutôt que l’injustice ou la corruption ; à choisir le Bien par-dessus tout plutôt que le mal.

Et s’il parle de l’étroitesse de la porte ou du chemin, c’est parce que ledit choix exige un effort de renoncement personnel et de sincère conversion, une prise de décision pour Lui. Donc, la vie ou la félicité qu’offre Jésus exige des siens qu’ils concentrent toutes leurs forces pour elle. C’est tout à fait ce que saint Paul demande à Timothée ou à chacun de nous : « Combats le bon combat de la foi, conquiers la vie éternelle à laquelle tu as fait ta belle profession de foi en présence de nombreux témoins. » (1Tm 6,12).

[/acc_item]
[acc_item title= »Méditation :« ]

Pour la cause de l’amour de Jésus Christ et du prochain, peux-tu faire tout avec amour ? Penser avec amour ? Décider tout avec amour ? Agir avec amour ? Souffrir avec grand amour ? Te sacrifier pour le bien des autres avec grand amour ?

 

[/acc_item]
[acc_item title= »Prière : « ]

Prie avec l’incomparable Psaume du jour.

[/acc_item]

[acc_item title= »Action : »]

« Tout ce que vous voulez que les autres fassent pour vous, faites-le vous-mêmes pour eux. » (Mt 7,12) Murmure cette règle d’or dans ton cœur et prends les devants pour faire du bien aux autres.

[/acc_item]

[/accordion]

Poster un commentaire