aucun commentaire pour l'instant

Piste de Prière du Lundi 13 Mars 2017

 «Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux »

Textes à lire : Dn 9,4-10 ; Ps 79(78) ; Lc 6, 36-38

[accordion]
[acc_item title= » Lecture :« ]

Pour  une expérience vraie de carême, la Parole de Dieu en ce jour insiste davantage sur la pénitence et la conversion profonde. La première lecture nous présente le prophète Daniel en train de supplier le Seigneur, en avouant le péché du peuple : « Ah ! Seigneur, Toi, le Dieu grand et redoutable (…), nous avons péché, nous avons commis des fautes, nous avons été impies et rebelles, nous nous sommes détournés de tes commandements et de tes décisions » (vv.4-5). Cette confession se montre de plus en plus sincère lorsque Daniel dit : « À  toi, Seigneur, la justice, à nous, la honte au visage…Au Seigneur notre Dieu, les miséricordes et les pardons, car nous l’avons trahi, et nous n’avons pas écouté la voix de Yahvé notre Dieu… » (vv.7-10).

En fait, Daniel fait une lecture des dures persécutions endurées par le peuple juif dès 167 Av J.C sous Antiochus IV. Ce dernier rasa l’autel de Yahvé et érigea à sa place un statut du dieu païen. Aussi interdit-il le culte de Yahvé et la détention même des textes de la Loi de Moïse. Pour Daniel, quoique convaincu que Dieu est bon et fidèle envers tous ceux qui gardent son alliance, il voit en ces malheurs la conséquence de la désobéissance du peuple aux préceptes du Seigneur. Raison pour laquelle il implore la miséricorde de Dieu. Cet aveu du prophète devrait inspirer nos prières en ce  Carême et nous porter à la repentance, ne serait-ce que par ces accents de sincérité.

Tout comme Daniel, ayant imploré et reçu la miséricorde de Dieu, il est hors de question pour nous de ne pas manifester miséricorde et pardon à nos frères et sœurs. C’est là l’appel de l’Évangile : « Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux » (v. 36).

De même que dans la première lecture, c’est dans la sincérité de cœur que nous découvrons la gravité et l’absurdité de nos péchés, faisant ainsi l’expérience de notre fragilité. Nous découvrant faibles et impuissants devant le mal, nous éprouvons le besoin de la grâce divine. Ceci nous aide à comprendre que les autres peuvent être également faibles et avoir besoin de notre indulgence et de nos prières.

 [/acc_item]
[acc_item title= »Méditation : »]

Te vois-tu pécheur devant Dieu ou bien comme une personne pure et sans péché ? Rappelle-toi ce que dit saint Jean, « Si nous disons : ‘‘nous n’avons pas de péché’’, nous nous abusons et la vérité n’est pas en nous. » (1Jn 1,8). Examinons-nous, découvrons le faux qui est en nous et confessons-le!  Par ailleurs, quel regard poses-tu sur tes frères qui t’ont offensé(e) ? Un regard de miséricorde et compassion ou bien celui de jugement et de condamnation ?

 

[/acc_item]
[acc_item title= »Prière : « ]

Seigneur, accorde-moi la grâce de découvrir la gravité et l’absurdité de mes péchés. Donne-moi aussi d’être compatissant(e) envers mes frères pécheurs.

 

[/acc_item]

[acc_item title= »Action : »]

Exerce-toi en ce jour à pardonner à tous ceux qui t’auront offensé.

[/acc_item]

[/accordion]

Poster un commentaire