aucun commentaire pour l'instant

Piste de Prière du Lundi 08 Mai 2017

Lundi 08

« Je suis le bon pasteur » 

Textes à lire : Ac 11,1-18 ; Ps 42(41) ; Jn 10,1-10

[accordion]
[acc_item title= » Lecture :« ] 

Ressuscité, Jésus Christ est le seul bon pasteur, et nous ses brebis. À la différence des mercenaires, il est un pasteur qui donne sa vie pour ses brebis. Il les protège et les défend contre toute sorte d’animaux féroces.

Écoutons-le : « En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui n’entre pas par la porte dans l’enclos des brebis, mais en fait l’escalade par une autre voie, celui-là est un voleur et un brigand ». Ici, Jésus identifie ceux qui l’écoutent et le suivent à ses brebis, lesquels sont libérés des chaînes du péché et de la mort et sont sauvés grâce à sa mort et sa résurrection. À cet effet, il affirme : « Je suis la porte. Si quelqu’un entre par moi, il sera sauvé…Je suis le bon pasteur… (vv. 9.11). Ceux-ci (brebis) forment un enclos ou un troupeau dont Jésus est la porte  ou le vrai berger. Cette déclaration de Jésus laisse voir qu’il y a plusieurs qui veulent faire partie du troupeau, c’est-à-dire qui veulent être sauvés, sans passer par la porte ou la voie adéquate ; ils préfèrent escalader ou prendre d’autres chemins. Ils sont des mercenaires ou des voleurs. Parmi eux, certains se déguisent en  bergers. Ils sont des adeptes du diable, le chef des menteurs, des mercenaires ou des destructeurs. Et Jésus pointe tout droit les pharisiens : « Si Dieu était votre Père, vous m’aimeriez…Vous êtes du diable, votre Père, et ce sont les désirs de votre Père que vous voulez accomplir. » (Jn 8,42a.44a). La raison c’est qu’ils refusent d’accueillir Jésus comme le Fils de Dieu, l’Unique Chemin pour accéder au Père : « Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie. Nul ne vient au Père que par moi. » (Jn 14,6). Déjà sous Ezéchiel, le Seigneur préoccupé de son troupeau dispersé et délaissé, se plaignait des bergers (chefs religieux) d’Israël devenus mercenaires, et annonçait qu’il suscitera un bon pasteur donnant sa vie pour ses brebis : « Voici que j’aurai soin moi-même de mon troupeau et je m’en occuperai. » (Ez 34,11). C’est donc avec la pleine conscience de son être de Fils de Dieu, un avec Dieu (Cf Jn 10,30), que Jésus se présente en seul et bon berger, parce que donnant sa vie pour les brebis.

La première lecture vient confirmer que le Christ ressuscité est Celui qui rassemble toutes les brebis (enfants de Dieu) dispersés en un seul troupeau. Ici, le Christ se tourne vers les païens à travers la prédication de  Pierre pour leur révéler leur élection.  C’est en fait là le sens de la vision où il est demandé à Pierre de ne pas juger impur ce que Dieu a purifié. Aussi, y a-t-il un signe incontestable. Alors qu’il est en train de proclamer le Christ, l’Esprit Saint descend sur ses auditeurs sans exception des païens. C’est alors pourquoi il ne résigne pas de leur donner le baptême. Mais Pierre sera accusé d’avoir pactisé avec les païens, ce qui confirme l’exclusion que les Judéo-chrétiens faisaient des païens. Mais le Christ ressuscité est pour tous et non pour un seul peuple.

 

[/acc_item]
[acc_item title= »Méditation :« ]

Jésus est-il vraiment mon Pasteur ? Examine ta vie et détecte ces mercenaires que tu écoutes et obéis au mépris du Christ. Etant donné que leur but est de détruire la Vie éternelle que Jésus nous donne, n’est-ce pas nécessaire de prendre des moyens qui nous aident à rester attachés à Jésus ?

 

[/acc_item]
[acc_item title= »Prière : « ]

Seigneur Jésus, tu es venu pour que nous ayons la vie, et que nous l’ayons en abondance ; accorde-nous la grâce de la recevoir telle que tu nous la donnes et de la mettre au service des personnes que tu nous confies chaque jour.

[/acc_item]

[acc_item title= »Action : »]

Prie pour toutes les vocations, en réfléchissant aussi sur ta propre vocation.

[/acc_item]

[/accordion]

Poster un commentaire