aucun commentaire pour l'instant

Piste de Prière du Jeudi 06 Avril 2017

JEUDI 06

«Avant qu’Abraham ait existé, moi, Je Suis» 

Textes à lire : Gn 17,3-9 ; Ps 105(104) ; Jn 8,51-59

[accordion]
[acc_item title= » Lecture :« ] 

À une semaine du Triduum Pascal, les lectures de ce jour nous centre davantage sur la personne de Jésus qui affirme son origine divine devant ses adversaires. Il leur fait comprendre que la promesse faite à Abraham et à sa descendance ne se réalise pleinement et  véritablement qu’en lui.

Ainsi, la première lecture nous parle d’Abraham et de l’alliance scellée entre lui et Dieu. Souvenons-nous, l’alliance intervient à un moment où Abraham est sans enfant, très avancé en âge et sa femme stérile. Dieu scelle l’alliance avec une promesse : être son Dieu et Celui de sa descendance, faire de lui le père d’un grand nombre de peuples et de donner à sa descendance toute la terre promise (Gn 17, 5-9). Cette promesse se réalisa de façon partielle avec Isaac, Jacob ; et se réalise maintenant de façon définitive en la personne de Jésus Christ. Jésus a donc pleinement raison d’affirmer qu’Abraham exulta de joie de voir les jours du Messie ou du Fils de Dieu, Lui le véritable objet de la promesse (Jn 8,56). En fait, c’est en lui (Fils de Dieu) que Dieu se révele comme le Père de tous et c’est encore seulement en lui que tous les  êtres célestes comme terrestres sont rachetés et ramenés à Dieu le Père (Cf. Ep 1,10).

Dans l’Évangile, comme nous disions au départ, Jésus révèle son  origine divine aux juifs, mais ceux-ci ne sont pas prêts à croire en lui. Jésus réaffirme et ré-insiste devant eux: « En vérité, en vérité, je vous le dis, si quelqu’un garde ma parole, il ne verra jamais la mort » (v. 51). Ces interlocuteurs comprennent sans comprendre : raison pour laquelle ils lui répliquent : « Maintenant nous savons que tu as un démon. Abraham est mort, les prophètes aussi, et tu dis : « Si quelqu’un garde ma parole, il ne goûtera jamais de la mort. » Es-tu donc plus grand qu’Abraham, notre père, qui est mort? Les prophètes aussi sont morts. Qui prétends-tu être? » (vv. 52.53).

Dans sa réponse, Jésus leur dit clairement qu’il connaît et honore Dieu, et c’est pour cela que Dieu le glorifie (v.54). Quant à eux, ils disent connaître et défendre Dieu, pourtant ils sont de  gros menteurs (v.55). Il va encore beaucoup plus loin dans la révélation de son mystère, en leur parlant de sa préexistence : « En vérité, en vérité, je vous le dis, avant qu’Abraham existât, Je Suis » (v. 58). En choisissant d’employer l’expression « Je Suis », il affirme clairement sa divinité en renvoyant implicitement ses interlocuteurs à la révélation de Dieu faite à Moïse : « C’est ainsi que tu répondras aux enfants d’Israël: Celui qui s’appelle Je Suis m’a envoyé vers vous » (Ex 3,13-15). En effet, comme Jésus Christ est « l’Image du Dieu invisible [et] Premier-né de toute créature » (Col 1,15), il existe éternellement. Sur ce de surcroît, l’auteur de la lettre aux Hébreux dira que « Jésus Christ est le même, hier et aujourd’hui, il le sera pour l’éternité » (He 13,8). Obstinés à ces paroles, ils ramassent des pierres pour lapider Jésus.

[/acc_item]
[acc_item title= »Méditation :« ]

Ce texte de l’Écriture est pour nous une mise en garde. Comme les Juifs qui revendiquaient de la descendance d’Abraham alors qu’ils avaient perdu la foi de leur ancêtre, beaucoup peuvent se réclamer du Christ, alors que leurs vies et leurs œuvres n’ont rien à faire avec celles du Christ. Ce n’est donc pas parce qu’on se dit chrétien qu’on l’est véritablement. Que peux-tu dire de ta connaissance de Dieu et de ta foi au Christ ?

[/acc_item]
[acc_item title= »Prière : « ]

Seigneur Jésus, ravive et raffermis ma foi en toi, afin que je puisse croire de tout cœur en cette Parole que tu m’adresses en ce jour : « En vérité, en vérité, je vous le dis, si quelqu’un garde ma parole, il ne verra jamais la mort ».

[/acc_item]

[acc_item title= »Action : »]

Essaye de garder une Parole du Christ dans ton cœur pour la mettre en pratique.

[/acc_item]

[/accordion]

Poster un commentaire