LES SAINTS MARTYRS DE L’OUGANDA

Il y a plus de cent ans, le BOUGANDA était un royaume dans le cœur de l’Afrique.Près de sa capitale, RUBAGA, à MENGO, le Roi et sa cour vivaient dans le palais. Plus de 3.000 habitants vivaient avec le Roi dans les 600 maisons de l’enceinte.Parmi lesquels les ministres, les gardiens, les officiers, les femmes du roi et leurs serviteurs. Le premier ministre du roi est celui qui a plus d’influence auprès de lui.Le roi s’appelle MWANGA. Celui-ci s’entoure des jeunes enfants que les notables lui envoient afin qu’ils deviennent des pages d’abord et des soldats ensuite. Le roi MWANGA se plait de leur compagnie, car la beauté des jeunes gens lui plait.Le royaume a été évangélisé par les Pères Blancs, mais il est resté 3 ans sans missionnaire. La communauté chrétienne très vivante s’est maintenue autour des catéchistes comme Joseph MUKASA. La plupart des jeunes au service du roi sont des chrétiens. Mais le premier ministre « KATIKORE » ne l’aime pas : « la prière les rend mous pour le combat et la foi chrétienne finira par affaiblir le royaume ». Il se charge de convaincre le roi d’interdire la pratique de la foi chrétienne. Il faut viser d’abord les catéchistes. Joseph MUKASA est conduit devant le roi et défend courageusement sa foi. Mais il sera le premier martyr à rendre témoignage.Les sages chrétiens, dont Charles LWANGA est le chef, s’apprêtent à le suivre..

Devant la magnitude de la communauté, le roi a peur, surtout lorsqu’il apprend que sa propre sœur a brûlé tous les fétiches. La rage du roi n’a pas de limites. Denis SEBUGGWWO sera le deuxième martyr a être sacrifié par un coup de lance du roi lui-même Charles LWANGA a le pressentiment que la fin approche, c’est alors qu’il baptise MUGAGGA, GYAVIRA, WERABE et le jeune KISITO.Les sages ont convoqué et ceux qui ont l’habitude de prier reçoivent l’ordre de se manifester. Ce tri va les amener au cachot et à la mort. Ils sont une trentaine de chrétiens, catholiques et anglicans qui doivent être brûlés à Namugoongo. Pontien NGONDWE, Gonzga GONZA, et Athanase BAZZEKUKKETA n’y arriveront pas. Ils seront sacrifiés en chemin à coup de lance et décapités.André KAGGW et Mathias MULUMBA chefs, sont accusés d’enseigner la foi chrétienne et sont tués près de chez eux et coupés en morceaux. Même Noé MAWAGALI qui dirige la prière du matin est martyrisé sur place à coup de lance.Seulement blessé les bourreaux l’attachent à un arbre afin que les fauves terminent le travail.La caravane des condamnés arrive à Namugongo. Ils resteront 7 jours à attendre fortement entravés. La veille de l’Ascension des chants lugubres et les sons de tam-tam annoncent l’exécution pour le lendemain. Ligotés et enrobés de bois, ils sont mis que bûcher qui les consume lentement, tandis que l’on entend qu’une prière. Voilà les noms des martyrs:

  • Luc BANABAKINTU et Bruno SERUNKUMA
  • Jacques BUZZZANALIAWO et Charles LWANGA
  • Anatole KIRIWAWANVU et Ambroise KIBUKA
  • Achille KIWANUKA et GYAVIRA
  • MUGAGGE, Mbaga TUZINDE et KISITO

Encore un dernier Martyr reviendra s’ajouter à la liste, Jean Marie MUZETYI. Il a été recherché parce qu’il était ami de UKASA. Lorsqu’il rentre au palais en secret, le Premier Ministre le fait arrêter et son corps apparaît plus tard décapité dans la forêt.

Le Pape Paul VI les déclara Saints en Novembre 1964.